Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 06:02

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 05:58


Délocalisée de la Grande salle habituelle de la Cour Suprême de Justice pour la petite salle de lecture du Service de documentation et études du Pouvoir judiciaire, l'audience publique du procès contre Vital Kamerhe dans l'affaire Wivine Moleka a abouti par le revoit de la cause devant la Cour Constitutionnelle.

Le nouvel organe de la justice en cours d'installation devrait se prononcer sur l'exception d'inconstitutionnalité de la saisine sur laquelle est revenue largement la défense du Président National de l'UNC.

L'audience de ce lundi 13 avril s'est déroulée dans une ambiance particulièrement surchauffée.

En effet, dès les premières heures de la journée, l'esplanade de la Cour Suprême de Justice a été pris d'assaut par une centaine des gros bras commandés par un prénommé Chaleur, un chef de milice au service du pouvoir et bien identifié par la population de Kinshasa.

Armés de gourdins et autres objets tranchants, ces hors la loi proféraient des injures et menaces de morts aux militants de l'UNC venus soutenir leur Leader Vital Kamerhe.

Le bain de sang d'une confrontation directe avec ce gang a été évité de justesse juste au moment de l'annonce de la délocalisation de l'audience. C'est alors que ces agresseurs dont Judas Kabamba, Maitre Djo, Magouche, Junior Kata Kata, Le Bon Minimbu, Hewa Bora et leurs collègues, tous bien connus à travers la ville pour leur banditisme se sont lancés à une poursuite des paisibles militants de l'UNC devant le regard impuissant des policiers commis à la surveillance de la bibliothèque.

Plusieurs personnes venues participer à cette audience ont été grièvement blessées, d'autres encore molestées et leurs biens de valeurs volés.

Après le procès, Vital Kamerhe a fait la ronde des centres hospitaliers où ont été acheminés les blessés pendant que les voyous procédaient au partage du butin de leurs actes d'agression sur le boulevard du 30 juin, en face du siège de l'INSS.

Le Président de l'UNC a dénoncé ces actes des violences dirigés contre sa personne. Il a déclaré faire prévaloir la force des arguments de la loi plutôt qu'une confrontation des muscles.

Arrêt sur images
















-----------------------------------------
Union pour la Nation Congolaise

Cellule de Communication

+243 81 7 007 487 & +243 81 8 136 136

www.vital-kamerhe.com e
t www.unc-rdc.org


Trop de bulletins d’informations ? Vous pouvez résilier l’abonnement.

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 08:20

PARODIE DE JUSTICE

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 05:04

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 14:15

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 10:54

Sur les 477 partis politiques agrées en RDC, seuls le PPRD, l’UDPS, le MLC et l’UNC sont implantés sur 75% du territoire national. Le reste n’existe qu’à Kinshasa ou dans quelques chefs-lieux des provinces. Le constat est de la Commission africaine pour la supervision des élections (Case), qui a publié un rapport mercredi 18 mars à Kinshasa. Cette organisation estime, en outre, que le nombre élevé de partis politiques en RDC empêche la population de faire un choix judicieux du parti auquel adhéré.
Cette étude sur le niveau d’implantation des partis politiques en RDC fournit des données sur la santé des partis politiques à la base et à la veille des échéances électorales. C’est ce qu’a affirmé Simaro Ngongo, président de la Case, une organisation qui regroupe 74 ONG et réseaux de la société civile.

Simaro Ngongo Mbayo a résumé ainsi le rapport de son organisation:

«Quatre partis politiques présentent un taux d’implantation de 75% à travers toute la République. Douze partis politiques sont implantés dans les chefs-lieux des provinces ou dans certains territoires d’origine de leurs leaders, un taux d’implantation de 45 % sur l’ensemble de la République. Il s’agit du MSR, de l’AFDC, ECTD, Arc, UNDF, UDCO, PDC, Palu, RRC, Unafec, PPPD, Mip. Partis politiques opérationnels [seulement] dans la capitale Kinshasa: 461 partis politiques, qui représentent un taux d’implantation de 20%.»

Ce tableau suscite des interrogations et des inquiétudes de la part de cette organisation.

«Inquiétude en ce sens qu’il deviendra difficile au souverain primaire d’opérer un choix judicieux pour son engagement dans l’un ou l’autre parti politique tant il en existe beaucoup. Interrogation quant aux tendances des uns comme des autres qui ne permettent plus de distinguer les partis de gauche ou de droite», a expliqué Simaro Ngongo Mbayo.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Des participants au forum des partis politique organisé par la Ceni le 8/9/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo Sur les 477 partis politiques agrées en RDC, seuls le PPRD, l’UDPS, le MLC et l’UNC sont implantés sur 75% du territoire national. Le reste n’existe qu’à Kinshasa ou dans quelques chefs-lieux des provinces. Le constat est de la Commission africaine pour la supervision des élections (Case), qui a publié un rapport mercredi 18 mars à Kinshasa. Cette organisation estime, en outre, que le nombre élevé de partis politiques en RDC empêche la population de faire un choix judicieux du parti auquel adhéré.
Cette étude sur le niveau d’implantation des partis politiques en RDC fournit des données sur la santé des partis politiques à la base et à la veille des échéances électorales. C’est ce qu’a affirmé Simaro Ngongo, président de la Case, une organisation qui regroupe 74 ONG et réseaux de la société civile.

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 10:51

VITAL KAMERHE VISITE EN BELGIQUE

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 10:49

KAMERHE FACE A LA PRESSE AUX ETATS UNIS

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 10:45

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 10:34

Martin FAYULU, le Judas de l'opposition Congolaise RDC - Bishop TSHATUMBA

Partager cet article

Published by UNC BELGIQUE
commenter cet article